fbpx

Comment vendre un site internet ? Guide complet Vente de Site

Comment vendre un site internet ? Si vous vous posez cette question c’est que vous êtes l’heureux propriétaire d’un site internet et que vous avez décidé de vous en séparer, pas vrai ? Mais avant de franchir le cap et déléguer la gestion de votre site internet à un futur acquéreur, vous voulez vous renseigner, je le comprends. Combien vendre sont site internet ? A qui confier la vente de son site ? Comment vendre un site ? Autant de questions pratiques auxquelles nous répondons ce jour avec ce guide complet de la vente de site.

Comment vendre un site internet ?

Alors, comment vendre un site internet finalement ? Je rédige cet article aujourd’hui pour vous aiguiller, car lorsque j’ai vendu mon 1er site internet, j’aurais adoré trouver un article pertinent à ce sujet.

Sauf que tout ce qui traite de la vente de site aujourd’hui sur le web est désuet et dénué d’intérêt. Dommage !

Alors entrons dans le vif du sujet, vous êtes d’accord ?

Parfait. Comment vendre son site internet ?

En soi, rien de plus simple : vous trouvez un acheteur, vous lui vendez, vous n’en parlez plus. D’accord, mais où se trouvent ces potentiels acheteurs de site web, et quelles sont les modalités d’une vente pareille ? Je vous explique tout en détail.

4 étapes pour vendre son site (ecommerce, blog, site vitrine)

Tout d’abord, vous aurez besoin de traverser ces 4 étapes pour espérer vendre votre site internet. Avant toute chose : oui, votre site internet a une valeur marchande. Et oui, il est possible d’acheter ou vendre des sites web, certains en ont même fait une spécialité.

Afin de vendre votre site internet, vous devez procéder ainsi.

1 – Les statistiques chiffrées

Afin de fixer votre prix de vente, vous devez au préalable identifier certains points chiffrés comme :

  • le volume de trafic mensuel
  • la source de ce trafic (le site est-il optimisé SEO ? Fonctionne-t-il exclusivement avec de la publicité ?)
  • le nombre de pages crées, le nombre d’articles
  • les sources de backlinks
  • le CA généré via ce site internet (même si ce n’est pas un ecommerce)
  • le nombre de clients etc

Toutes ces données chiffrées vont vous permettre d’estimer une valeur marchande approximative. N’oubliez jamais que lors d’une vente, le prix de cession d’un site correspond toujours à la fois au prix que l’acheteur concède investir, au prix que le vendeur accepte de vendre, et au prix moyen du marché.

Lorsque vous avez obtenu ces données (via Google Analytics entre autre), passez à l’étape suivante.

2 – Le potentiel marchand pour l’acheteur

Mettez-vous à la place d’un acheteur : pourquoi devrait-il absolument acheter votre site internet ? Qu’est-ce que cela lui apportera d’investir en ce sens ?

Par exemple, si votre site est en réalité un blog, que vous générez 10 000€ de vente /an en infoproduit… Vous pouvez imaginer un potentiel hyper intéressant pour une marque qui adosserait ce site à son ecommerce…

En ce sens, votre blog a véritablement une valeur marchande, à monétiser. Surtout si la majorité de votre trafic provient de l’organique (référencement naturel, pour apprendre comment mettre en place le SEO cliquez ici)

3 – Le marché de votre secteur

Ensuite, il est intéressant d’identifier les forces de votre site. A qui pourrait-il apporter grandement ?

Voici un exemple. J’avais dans le passé un site web (un blog) sur la grossesse, la maternité. Mon blog est allé jusqu’à 2000 visiteurs par jour, soit 60 000/mois, uniquement via le référencement naturel, l’organique.

Au moment de le vendre, je me suis demandée à qui pourrait profiter ce site ? Qui y verrait une porte d’entrée incroyable pour son entreprise ? Ici, typiquement il aurait pu convenir à :

  • une blogueuse qui vend des infoproduits sur la maternité
  • une marque avec la même cible que celle que j’avais (les jeunes mamans) : autant dire que le potentiel était vraiment attractif pour elles… Attirer des futures ou jeunes mamans à travers des articles de blog déjà existants qui généraient 2000 visites par jour, sans publicité !
  • un groupe média
  • un infopreneur pour monétiser les backlinks (liens depuis ce site)

Observez votre marché au sens large, et identifiez qui pourrait tirer profit de votre site. Gardez en tête que si votre site est optimisé SEO alors… Sa valeur monétaire sera plus forte, forcément. D’ailleurs, si avant de revendre votre site vous souhaitez lui donner un coup de pouce SEO, c’est par ici pour la formation SEO.

4 – La réalité croisée à vos attentes

Dernière étape mais non des moindres : le point financier. A combien estimez-vous la valeur marchande de votre site web ? A combien le laisseriez-vous confié entre les mains d’un autre ?

Comme pour le marché immobilier, soyez factuel et comparez des sites plus ou moins comme le vôtre afin de vous positionner.

Comment fixer le prix de vente d’un site web ?

Dans les faits, à quel prix vendre un site ? Comment fixer un tarif qui soit juste et équitable, mais qui vous laisse gagnant ?

Tout dépend de plusieurs facteurs dont :

  • l’ancienneté de votre site
  • l’origine de son trafic (organique ou non)
  • les backlinks et le domain autority selon Google

Si votre site est un ecommerce, il est d’usage de partir sur un prix de vente basé sur le CA de l’année. Souvent, le prix de vente d’un site est calculé sur cette base :

CA d’une année x1 à 1.5. Autrement dit, pour 100 000€ de CA, un prix de vente à 100 ou 150 000€, selon différents critères. Dans ce contexte, vous vendez le site avec bien sûr les fiches produits et tout le process de vente, mailing liste etc.

Quel prix pour vendre un blog ?

Et un blog alors, ou un site vitrine ? Un site avec des ventes de prestations ou d’infoproduits, ou pas de ventes du tout ? Ne vous laissez pas impressionner par le facteur du prix de vente = 1 an de CA.

Si vous ne générez pas ou très peu de CA avec votre site, rien n’empêche de le vendre à la valeur qui vous semble juste dans une stratégie de reprise de site. Si vous possédez un blog, qui est repris par une marque qui a exactement la même cible que votre blog, imaginez le bénéfice que pourra faire cette marque avec votre site.

N’hésitez donc pas à fixer un prix cohérent avec cette indication là. Testez ainsi, et vous verrez… Il faudra toutefois défendre votre positionnement prix face à des acheteurs de site web particulièrement prêts à d’âpres négocations.

De manière générale, un site internet peut se vendre 1000€ comme plus de 200 000€. A titre d’exemple, mon site web blog de 2 ans a 60 000 visiteurs par jour s’est vendu entre 20 000 et 50 000€.

Où vendre son site internet ?

Maintenant que vous y voyez plus clair, vous vous demandez sûrement comment contacter ces potentiels acheteurs de sites web ? Par quel moyen attirer à vous les bons acheteurs ?

La réponse est simple : via internet évidemment ! Il existe des plateformes de vente de sites internet (comme vente2site)… Qui ont le mérite d’exister et de mettre en relation des acheteurs et revendeurs de site.

Bémol toutefois… Les sites ne sont pas forcément très attractifs voire même un peu vieillots. Un bon coup de fraîcheur sur ce segment serait une excellente idée. D’ailleurs qui sait, peut-être vous proposerai-je sous peu ce service !

Quels délais pour vendre un site ?

Tout dépend de l’attractivité de votre site, le prix fixé, la demande et le marché lui-même. Il n’y a pas de délais figés, toutefois je vais vous parler de ma propre expérience : en 10 jours un de mes sites était vendu, le second vendu sous un mois et demi (après des négociations contractuelles).

Certains restent sur les plateformes de vente de longs mois durant… Soit parce que le marché est très niché, soit par un prix déconnecté des besoins réels.

Pourquoi vendre son site ?

Enfin, peut-être êtes-vous encore dans cette phase de réflexion qui vous pousse à vous demander pourquoi est-ce judicieux de vendre votre site internet ?

L’intérêt est double : financier bien sûr (vous monétisez votre site web), et de satisfaction personnel. Tout le travail que vous avez mené jusqu’à présent sur votre site peut aussi être récompensé. Si vous avez créé de nombreux articles, optimisés vos contenus SEO etc ; votre site possède une vraie valeur financière.

Il serait donc vraiment dommage que votre site parte aux oubliettes, alors que vous avez créé du contenu de qualité ! Alors, testez la vente de site, et vous le verrez de belles opportunités peuvent se présenter !

Administratif sur la vente de site internet

Vous vous en doutez, pour être totalement dans la légalité, un contrat de cession de site internet sera signé. C’est une étape indispensable pour sécuriser la vente de site. Sur ce contrat seront stipulés :

  1. les conditions de vente (prix, formalités)
  2. ce que comprend la vente (cession de la propriété intellectuelle des contenus existants etc)
  3. les aspects techniques du site (url, hébergeur, etc)
  4. les droits à l’image (si concerné)
  5. les modalités de cession et paiement

Vous pouvez fonctionner avec un organisme qui s’occupera de l’édition des documents et de sécuriser la transaction (comme un notaire de la vente de site). Ou bien procéder à la confiance… A vous de voir ce qui vous semble le plus juste pour vendre votre site internet sans encombres !

Pour découvrir le référencement naturel et comment l’appliquer à votre site afin d’augmenter votre trafic et la valeur marchande de votre site, cliquez ici.

Maïté Ropers.

 

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Maïté Ropers

Maïté Ropers

Maïté Ropers | Accompagnement 1ere sur Google | Experte SEO, consultante SEO référencement naturel, rédaction web SEO.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *