fbpx

Contenu dupliqué (duplicate content) : ce qu’il faut connaître absolument pour ne pas être pénalisé par les moteurs de recherche

Aïe ! Vous craignez de subir les pénalités de Google pour votre site ? Et si vous étiez sanctionné pour du contenu dupliqué (duplicate content) ? Découvrez tout ce qu’il faut connaître pour ne pas être pénalisé par les moteurs de recherche (et corriger le tir si nécessaire). C’est quoi le contenu dupliqué, comment fonctionne l’algorithme, que faire quand on est sanctionné et comment redresser la barre. Vous êtes prêt ? Prenez note !

C’est quoi le duplicate content ?

Le contenu dupliqué, ou duplicate contentest une forme de copier-coller. La bête noire du SEO 

Que ce contenu dupliqué soit : 

  • Intrasite (texte présent 2 fois ou plus sur un même site) 
  • ou Extrasite (contenu volé et dupliqué sur un autre site internet) 

Cette technique reste une mauvaise pratique à bannir absolument de votre stratégie. 

Sachez que les moteurs de recherches sanctionnent aussi bien : 

  • Le plagiat d’articles créés par d’autres  
  • Un même contenu sur deux URLS différents (ex : 2 noms de domaine – 2 sites identiques (.fr/.com)) à la place d’une redirection 301 
  • Le même paragraphe sur plusieurs pages de votre site, à vous (pour doubler les mots-clés ou remplir du blanc par exemple) 

Alors, ne pratiquez rien de tout ça. Vraiment. 

Pourquoi ? Parce que les robots des moteurs de recherches veulent proposer les meilleurs contenus, les plus pertinents, à leurs internautes. Et la triche leur fait perdre autant de temps que de ressources. Horripilant n’est-ce pas ?

Et Google alors, comment met-il la main sur ces contenus dupliqués ? 

Comment Google identifie le contenu dupliqué ? 

Le Panda, ça vous parle ? Non, pas cet animal très très mignon auquel vous pensez, mais le filtre Google. 

Créé en 2011, et déployé sur les sites web du monde entier, il trouve, évalue et pénalise les sites offrant un contenu pauvre, à faible valeur ajoutée et/ou dupliqué. Son filtre examine la qualité globale du contenu. 

Avant Panda, le filtre duplicate content utilisé par Google comparait les contenus phrases par phrases. Il était donc facile de le tromper, en effectuant de légères modifications sur les textes plagiés. Vous savez, un ajout de mot par-ci par-là, et ni vu ni connu, ça passe !?

Ter-mi-né.

Heureusement, depuis la mise à jour Panda, ce n’est plus le cas. C’est le contenu général du site qui est évalué. Autrement ditle contenu de chaque page dans sa totalité. 

Oui, tout. Du sujet abordé, jusqu’aux informations données en passant par le titre et vos métas (title & description).  

Google regroupe ensuite toutes les pages qu’il considère comme dupliquéesles compare et désigne l’originale. 

Donc, un conseil, ne copiez pas le voisin. Allez chercher l’information, c’est ok. Mais faites marcher votre créativité (ou celle d’une experte en stratégie SEO) et devenez LA référence dans votre activité. Comment ? En plaisant autant aux internautes qu’aux algorithmes Google avec du contenu neuf, et de qualité. 

duplicate content faire la différence

6 choses à savoir sur le contenu dupliqué

Maintenant que le duplicate content (ou la bête noire du SEOest limpide pour vous, découvrez 6 tips en plus, spécial contenu dupliqué (bouhhh).

#1 – Pourquoi les moteurs de recherche luttent contre les contenus dupliqués ?

Très simple, svos moteurs de recherche préférés luttent contre le duplicate content, c’est à la fois : 

1- Pour eux : Oui, crawler et indexer une grande quantité de contenus en double fait perdre énormément de temps au moteur (qui pourrait être mieux utilisé pour gérer d’autres contenus sur le web), et lui coute cher. 

2- Pour vous (utilisateurs) : Imaginez vous un instant saisir une requête sur le web et ne recevoir en réponse qu’une liste de contenus identiques. Vous seriez agacé voir déçu non ?  

Vous comprenez ? 

#2 – Comment Google identifie le contenu original ? 

Votre site est copié ? Faites valoir votre légitimité grâce à l’antériorité de votre contenu. 

Face aux cas de contenus dupliqués, Google, accompagné de toute son équipe d’algorithmes, veut identifier LA page canonique. La page originale qui, une fois trouvée, gagne sa place. 

Cependant, notez que ce contenu doit être à jour, et contenir des liens propres. Pensez donc à alimenter vos contenus aussi souvent que nécessaires pour que qualité et pertinence ne soient jamais affectées par le temps. 

Vous seriez blasé de voir votre travail vieillir et perdre en visibilité non ? Or, c’est par ce biais que Google classe, positionne et choisi de donner, ou non, de la visibilité à vos contenus. 

Pensez aussi à améliorer votre page en obtenant des backlinks de qualités. Plus votre notoriété est puissante, plus il est difficile pour les copieurs de passer devant vous. 

Motivant pour travailler enfin votre SEO, pas vrai ? Si votre motivation est passée à 100% pour vous former, cliquez ici.

#3 – Quel % de texte dupliqué donne l’alerte à Google ?

Vous l’avez compris, Google n’a aucun intérêt à stocker et présenter aux internautes des contenus similaires dans ses SERPsIl gagne donc à limiter la prolifération de ces derniers. 

Mais comment savoir quelle est la ligne à ne pas dépasser ? Il n’y a pas de règle fixe sur le sujet, mais Google tolèrerait un maximum de 30 à 40% de contenu similaire 

#4 – Comment faire si mon contenu est copié sur un autre site (qui ne m’appartient pas) ?

Malheur. Vous découvrez en faisant quelques recherches, que votre site (ou une partie) a tellement plu qu’un autre bloggeur vous a copié. Vous cherchez par quel biais agir ? 

  • Contactez le fameux copieur. 

Généralement, ils reconnaissent leurs tords et font en sorte de les réparer en retirant leur contenu d’eux-mêmes. 

  • Le copieur s’impose et se dit 1er auteur ? 
  1. Envoyez-lui un courrier avec accusé de réception. Faites-y état des contenus dupliqués (images / textes / vidéos …) 
  2. Faites constater par un huissier que votre œuvre est plus ancienne que la sienne 
  3. Menez une action en justice 

#5 – Comment éviter le duplicate content ?

Vous préférez éviter d’en arriver là ? Pour prévenir le duplicate content : 

  1. Protégevos données par un accès sécurisé. Oui, ça peut paraître tout bête, mais pensez-y. Il y a même la possibilité d’installer une application comme “Disable Right Click For WP” qui empêche le clic droit pour copier-coller son contenu. 
  2. Informez les utilisateurs des risques encourus dans les mentions légales en précisant la date de création initiale des contenus (pour les blogs, la date de publication par exemple) 
  3. Envoyez sur votre propre adresse une copie des contenus sous forme de pli avec accusé de réception (n’ouvrez jamais cette lettre par contre, le cachet faisant foi) 
  4. Montrez vous pointilleux lors de d’achat de contenus à un prestataire. Spécifiez clairement dans le contrat, que le contenu créé pour votre site ne sera en aucun cas utilisé pour d’autre, et qu’il est original au moment de la vente. 
  5. Vérifiez régulièrement sur le web que votre contenu n’est pas plagié. Il vous suffit de mettre dans la barre de recherche un extrait de votre contenu entre guillemets et d’observer ce qui apparait dans la SERP 

Oui, des méthodes simples, mais efficaces.

#6 – Quelles pénalités pour un contenu dupliqué ?

Quand notre ami Google n’apprécie pas une pratique, que fait-il ? Il sanctionne. Parfaitement. 

Google pénalise le contenu dupliqué de 3 manières :  

  1. Votre contenu n’est pas positionné sur Google. Et viser la 1ère place fonctionne mieux pour sortir du lot… 
  2. Votre site est pénalisé par le moteur de recherche. Mauvais score de qualité, risque d’être désindexé. Pas top pour votre référencement naturel non plus, vous comprenez. 
  3. Votre site doit reconquérir Google. Lui montrer pattes blanches avant de regagner sa confiance, vous voyez ? Bien, en général, ça prend du temps. 

Notez que dans certains cas, cette sanction s’applique à la totalité du site concerné et non seulement aux pages considérées comme de mauvaise qualité. En bref, dupliquer du contenu vous déclasse, et vous éloigne des premiers résultats de recherche. 

Et vous souhaitez éviter ça n’est-ce pas ? 

Google robot anti duplicate content

Comment se sortir de la pénalité Google ? 

Outch, vous avez fait une erreur.

Il semblerait que vous soyez sanctionné pour avoir utilisé du contenu dupliqué ?  Hummm…

Duplicate content interne, externe, sanction Google, etc … Vous découvrez tout juste ? Attention aux pénalitésPrenez notes des recommandations qui suivent. Elles permettent de regagner la confiance de Google, si par hasard vous vous trouviez dans l’un de ces cas. 

Pénalité duplicate content : dans quel cas êtes-vous ?

En duplicate content, deux cas sont possibles : externe, ou interne à votre site. 

1. Cas de duplicate content externe à votre site. 

Une de vos pages (ou plus) possède un contenu bien trop similaire à la page d’un autre site web. Donc, soit quelqu’un vous a copié, soit vous êtes le coupableDans ces deux cas, c’est du plagiat. 

Vous êtes l’auteur du plagiat ? Annulez la mission ! Retirez ce contenu illico et produisez de l’original. S’inspirer d’autres site n’est pas interdit, mais prenez au moins le temps de reformuler avec vos propres mots, votre touche à vous ! 

Vous êtes la victime ? Relisez le point 4 des 6 choses à savoir sur le duplicate content. 

2. Cas de contenu dupliqué interne à votre site. 

Une grande similitude entre deux pages de votre site web ? Peut-être concerne-t-elle vos balises title et description. Non, elles ne peuvent être les mêmes sur tout votre site… Travaillez-les, adaptez-les à chaque contenu. Des fiches produit un peu trop identiques ? Evitez toutes ces erreurs avec la formation visibilité maximale sur Google

Recommandation pour sortir d’une pénalité Google

Rien n’est impossible, même sortir d’une pénalité Google. Promis ! Par contre, agissez au plus vite : 

  • Identifiez et supprimez tout contenu concerné par la pénalité 
  • Remplacez-les par un texte unique, pertinent, qualitatif etc. 
  • Découvrez 1ère sur Googleune team de killeuses du SEO pourrait bien rédiger tous vos futurs contenus et vous faire briller sur Google.

Les délais de sortie suite à une pénalité Google

Google déteste toutes les techniques cherchant à manipuler ses algorithmes. Oui toutes. Donc, toute sanction mise en place ne s’annule ni en une seconde, ni sans efforts de votre part. 

Votre site ne contient plus aucun contenu plagié ? Il ne propose plus que du contenu original, pertinent et qualitatif ? Sure ?  

Demandez une nouvelle étude à Google, et patientez. Le délai de réponse varie de 3 à 6 semaines. 

Les meilleures solutions pour ne pas être sanctionné par Google 

1. Limiter le contenu similaire

Bannissez le copier-coller. Veillez à proposer un contenu unique, propre à votre site. 

2. S’adresser à l’humain 

Soyez agréable à lire, vous ne vous adressez pas aux robots Google. Rédigez pour votre cible. 

3. Utiliser des redirections 301 

Google indexe des liens vers des pages de contenus dupliqués ? Redirigez l’internaute vers la page principale. De cette manière, les bots comprennent quelle page indexer. 

4. Recourir aux URL canoniques 

Indiquez à Google la page de référence en cas de contenu dupliqué sur plusieurs pages. 

5. Utiliser les fichiers sitemap 

Informez Google des pages à indexer, à la création de votre site comme lors de modifications importantes. 

6. Exploiter les outils de detection 

Vérifiez, trouvez, et prévenez les contenus dupliqués. 

duplicate content contenu dupliqué authenticité

Faites gage de personnalité et d’authenticité pour briller sur Google

Vous venez de dévorer cet article ? Vous comprenez donc que le duplicate content peut vraiment être néfaste. Créez du contenu unique, propre, attractif. Soyez différents, sortez du lot et teintez votre site d’une originalité cohérente avec votre identité de marque

 Faites vous remarquer par les internautes en optimisant ce contenu SEO : proposez un contenu de valeur tout en sachant sur quel mot clé rédiger. Et pour apprendre à le faire, rendez-vous dans la formation Visibilité Maximale sur Google. 

Vous voulez passez à l’étape supérieure ? Découvrez 1ère sur Google et brillez – enfin – sur le web. 

Maïté Ropers

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Maïté Ropers

Maïté Ropers

Maïté Ropers | Accompagnement 1ere sur Google | Experte SEO, consultante SEO référencement naturel, rédaction web SEO.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *